Les avantages du Design Sprint


Il y a beaucoup d’expressions tendances dans le Digital. Le Design Sprint en fait parti.
Au delà de la jouer « j’ai placé ma petite expression tendance dans la conversation » , le but est bien d’expérimenter cette méthodologie et de comprendre à quoi elle sert.

Initié par les équipes de Google Ventures depuis 2014, et théorisé par Jake Knapp (design partner chez GV) ; le design sprint associe le design thinking, méthodes Lean startup et stratégie business. Expérimentée au cours de ces 3 dernieres années, cette méthode n’est vraiment concrète que lorsque tous les participants y sont sensibilisés. On apprends, on se parle, on y exprime ses doutes, ses idées, ses envies… On speed, on se met la pression pour sortir un truc, on le retourne dans tous les sens pour au final avoir un vrai livrable cohérent et apportant une vraie valeur pour la suite ! On passe directement de la phase d’idéation aux tests utilisateurs en 5 jours

5 jours pour organiser
un design sprint ?

La promesse – et objectif – est de créer une expérience client ( ou collaborateur ! ) concrète  en 5 jours, que ce soit pour un parcours déjà existant, ou en démarrant de zéro. Soyons clairs, le but est d’être productifs et d’éviter la réunionnite aigue et les infinis powerpoint ^^
L’objectif est un vrai livrable à la fin de cette semaine de travail collaboratif.

L’équipe
Pour ce faire, nous avons besoin d’une équipe de 4 à 7 personnes maximum,  composée de membres venants de plusieurs disciplines :

Manager / décideurs métier : ce sont eux qui nous apporteront la connaissance du métier, qui nous présenteront la problématique à laquelle ils sont confrontés. Ils sont là pour trancher et prendre certaines décisions essentielles à l’avancement.
Un animateur : c’est le facilitateur :  Cette personne assure que tout avance comme prévu.  L’animateur assure la qualité des livrables, le timing et la communication entre toutes les parties prenantes.
Ingénieurs / experts métiers : ces participants apportent la vision technique. Il n’y a pas de compétition entre technique et créativité. Les experts sont là pour stimuler la réflexion en apportant un regard pragmatique et concret par rapport a l’activité discutée.
On ne livre pas des voitures comme on livre de la billetterie de spectacle… donc un regard métier est indispensable !
Designers : Le designer est au coeur de la démarche.  Le designer est le moteur de la création au sein du groupe. C’est le participant menant l’atelier avec l’animateur pour inspirer les équipes. Ensuite, côté livrable, c’est le designer qui formalisera la maquette du projet.

Bien qu’ayant des expertises différentes, chacun apporte pierre à l’édifice pour que le résultat global soit satisfaisant.

Design Sprint

Le déroulement d’un sprint

Notre équipe est réunie ! GO !  5 jours, pas un de plus ! Faisons efficaces !
Chaque journée a un / des objectif(s) précis.  On peut retenir la méthode des 5 D

  • 1er jour : Définir 
    Objectifs : transmettre et comprendre le métier avec toute l’équipe. Définir la problématique à solutionner
    Exemple  » Favoriser l’inscription en ligne » pour un centre de formation.
    ou  » Développer la prise de rendez-vous en ligne pour faire des travaux  » pour un magasin proposant produits et pose par un artisan.
    Ateliers : présentations par les experts métier, sessions de questions / réponses, rédaction de la user journey typique du persona avec lequel nous allons travailler
  • 2ème jour : Découvrir 
    Objectif : le but est de diverger et ouvrir le plus de portes possibles, proposer le plus grand nombre de solutions sans se fixer de limites. L’intérêt est d’envisager les différentes fonctionnalités possibles, et les visuels correspondants.
    Ateliers : Sketching, votes et choix.
  • 3ème jour : Décider
    Objectif : se mettre d’accord sur les priorités et solutions les plus pertinentes afin de répondre à la problématique posée le premier jour
    Ateliers : storyboard,
  • 4ème jour : Développer 
    Objectif : construire le prototype que nous présenterons aux utilisateurs
    Atelier : prototypage (réalisé essentiellement par les designers )
    Le format « livrable » du prototype est à définir par l’équipe, selon la complexité, la plateforme cible et le temps imparti.
    Il peut être présenté sous la forme d’un diaporama, d’une vidéo, ou d’un prototype utilisable et partagé. ( maquette interactive )
  • 5ème jour : Déployer Objectifs : recueillir le feedback des utilisateurs, valider / invalider notre solution, puis prendre une décision sur la suite à y donner
    Ateliers : tests utilisateurs en immersion avec les profils concernés

La liste des ateliers est variable et varie d’une équipe à une autre. C’est à vous de savoir lesquels sont les plus efficaces selon votre propre contexte. Nous sommes bien sur à votre disposition pour expliquer les différentes possibilités.

Design Sprint

Avant et après : ce qui est à ne pas zapper 
En amont d’un sprint il y a certaines tâches et activités à anticiper :

  • Mobiliser l’équipe : quelle partie du métier sera abordée et quels sont les interlocuteurs les plus pertinents sur le sujet ?
    Il est important d’être dispo ensemble au même moment et de mobiliser .
  • Préparer la première journée : pour que cette journée soit efficace, il faut au préalable avoir organisé, préparé et rédigé la présentation du contexte, des enjeux, du persona. Il faut savoir présenter son existant et lister ses concurrents…
  • Consacrer une salle au projet  (“war room”) : 5 jours sont à consacrer dans une seule et même pièce. Nous collerons une quantité impressionnante de contenus à discuter. Il faut donc prévoir le matériel nécessaire (tableaux blancs, papier, paper board, stylos, feutres, post-its de différentes tailles et couleurs, écran pour projeter les présentations, sans oublier le café ^^…) La bonne humeur et volonté d’avancer en équipe font également parti de ce qui est apporté chaque jour !
  • Recruter les participants « testeurs » : dès lors qu’une date est fixée pour tester le projet défini, lancez votre recrutement; vous aurez besoin d’un panel de 6 à 8 testeurs minimum pour obtenir des retours exploitables (vous pouvez recruter dans votre entourage, à l’aide des réseaux sociaux, les remercier à l’aide de goodies… à vous de voir ce qui correspond au bon profils de personnes ).
    Bref, testez votre projet avec de vrais gens, extérieurs à votre structure et correspondant au profil type de l’utilisateur final. Ne négligez pas cette étape !

Que se passe-t-il après
un Design Sprint ?

Design Sprint

  • Décider de la prochaine étape : à la fin des tests, nous avons collecté un ensemble de retours permettant au métier de prendre conscience de ce qui est efficace ou non.
    Les utilisateurs auront apprécié et compris le parcours proposé →  Les retours reçus seront traités pour améliorer le projet.
    Si la démarche a été partiellement comprise, il restera une marge de progression à traiter  → Revoir le prototype proposé

 

Si la solution s’avère inadaptée aux problèmes de nos utilisateurs →  ce n’est pas un échec et cela nous a permis de détecter très tôt une erreur de parcours en ne dépensant que très peu de budget → La réflexion est revue pour savoir passer à autre chose.

Communiquer les résultats du sprint aux participants : il est important de donner de la visibilité sur les résultats avec toutes les parties concernées. Les livrables, photos et conclusions des différents ateliers peuvent être envoyées.
Les vidéos et retours de tests peuvent faire office de compte rendu en démo.

La promesse du design sprint est donc extrêmement intéressante et ambitieuse :
5 jours pour prototyper une nouvelle méthode de design, conçue et validée par des experts aux profils très différents mais surtout complémentaires.

  • Cela assure d’être capable de présenter des livrables avec un niveau de qualité élevé en très peu de temps.
  • Regrouper des experts métier aux agendas très chargés.
  • Faire intervenir les utilisateurs finaux du site ou de l’appli le plus tôt possible dans le processus de création
  • Pouvoir reproduire l’exercice sur plusieurs mois, sur des sujets différents.
  • Savoir enchainer et tenir compte de quelques erreurs de parcours, pour révéler les bons choix.

Savoir ajuster la méthodologie

Au fur et à mesure, il est possible de s’apercevoir la méthodologie appliquée à la lettre peut poser certains problèmes.
Voici ce qui est donc à caler entre les participants :

Design Sprint

Le contenu présenté le premier jour sera source de beaucoup de questions entre les personnes.
L’objectif n’est pas de chercher des réponses, mais de les challenger pour avancer.
Le livrable en tant que maquette prototype est une première de réponse qui confirme que l’ensemble des parties prenantes ont la même interprétation du projet à réaliser.

L’initiative doit donc être connue et non pas à « chercher ». Il est possible d’avoir recours au Design Thinking pour éclaircir la première étape si les parties prenantes font face à un projet complexe.
Le but du Design Sprint est de fonder une solution fiable et adaptée aux utilisateurs.