Lorsqu’une prestation évolue et se retrouve demandée dans différents contextes de travail : on fini par avoir une approche assez floue d’un métier…
ce qui est normal au vu des confusions qui se font régulièrement sur les réseaux sociaux voire même dans les offres d’emploi diffusées :

Quel est la réalité de notre travail ? Quels sont les enjeux métiers d’un UX/UI Designer ou User Experience Designer.

Certains clients auront une idée très concrète alors que d’autres se diront que ça a vaguement un rapport avec le design…

Quel est donc concrètement la réalité quotidienne qui se cache derrière ce terme UX ? 

Voici 10 situations très claires permettant de comprendre précisément en quoi consiste le design d’expérience et pourquoi c’est une notion à ne pas négliger dans la communication de l’entreprise et aussi dans le développement de nouveaux services.

1. Qu’est-ce que
l’expérience utilisateur ?

Commençons par ne plus avoir de doutes sur la signification des mots :

UX Design = User Experience Design
C’est la prestation de Design d’expérience utilisateur ( ce que va faire le client )
UI Design = User Interface Design
C’est la prestation de Design d’interfaces utilisateur ( ce que va voir le client )

Nous venons de faire le distingo entre ces deux enjeux : voir quelque chose et s’en servir concrètement.

L’exemple le plus médiatisé est le vélo… Il peut être joli, pratique mais il faut que celui qui pédale dessus ai plaisir à l’utiliser.

Source : Userexperiencerocks.com

Pour illustrer notre métier : disons que l’utilisateur lambda (User) va se servir d’un produit (Product = le vélo), équipé d’un guidon et de pédales avec une certaine apparence (UI). L’utilisateur a acheté le vélo qu’il a trouvé joli … mais c’est l’usage du produit qui lui fera son expérience. ( plaisir de faire du vélo avec ce produit précis ). L’association des deux est l’expérience utilisateur.

 

Mais il faut savoir distinguer ce qui compose le produit et de quoi est faite l’expérience.
Dans le cas du vélo, on ne choisira pas le même produit selon si on fait du vélo en ville, en montagne etc…

Alors continuons pour voir…

Différence entre le produit et l’expérience vécue.

Source : MMI

Avec un second  exemple : le petit déjeuner

Nous avons des céréales, un bol et une cuillère sont des produits utilisés ensemble pour prendre un repas.
Chacun a sa fonctionnalité : le bol va contenir les céréales, et la cuillère est utilisée pour manger correctement.
Ces différents éléments vont permettre de vivre une expérience : Manger un bon petit déjeuner.

2. Qu’est ce que le
« design d’expérience » ?

La notion d’expérience étant plus claire via les deux exemples précédents. Notre travail est donc de rendre le tout agréable du début à la fin pour que le client recommande le produit et le service à d’autres personnes.
il faut maintenant penser, réfléchir, concevoir, créer tous les éléments permettant un moment agréable.
Le design doit provoquer une bonne expérience utilisateur et il faut comprendre que dans ce contexte, le design ne défini pas seulement faire clic clic hop hop hop  dans Photoshop et faire un  » truc beau bien vendeur ». Le travail va bien plus loin pour justement cerner tous les enjeux du projet.

Le terme « design » est plus synonyme de « conception » et non plus de « design graphique ». Dans le domaine du design d’expérience, le design, seul, n’est rien s’il ne prend pas en compte l’expérience utilisateur à savoir tout ce que le client va devoir prendre en compte lors de son achat ainsi que de son utilisation.

UX design Experience Map
Expérience utilisateur

Confronter le Design à l’Experience Client
Pourquoi dépenser un budget dédié à un chemin tout beau tout propre si personne ne l’utilise ?
Ceux qui ont aménagé les accès de ce parc n’ont pas tenu compte des besoins et des habitudes des utilisateurs.
Observer, comprendre le quotidien des lieux aurait permis d’éviter l’entretien d’une pelouse devenue une tranchée ^^
Ici l’utilisateur a imposé ses habitudes face à un autre chemin complètement vide donc personne n’est content : ni la Mairie qui a des frais d’entretien d’espaces verts supplémentaires, ni les usagers qui préfèrent courir ailleurs que sur le chemin bitumé.

Etre en immersion avec les lieux, le métier concerné et tous les enjeux sont donc l’étape indispensable à la bonne prise en compte du réel besoin des gens.

 

 

UX Design
UX Design par l’exemple d’un produit


Des produits connus qui ont évolué au fil des expériences clients.

Nous avons tous eu ce geste d’agitement barbare avec les bouteilles de Ketchup, afin d’arriver à récupérer le reste de sauce au fond de la bouteille.
La marque a très bien compris que ce geste répété remettait en cause la forme de la bouteille. C’est désormais plus pratique de reposer son Ketchup à l’envers pour que la sauce reste près du bouchon, prête à verser. En allant plus loin que l’apparence du produit, Heinz a réussi à créer une bonne expérience chez son consommateur : le produit a gardé son apparence « rouge » reconnaissable facilement mais à changé de forme pour être plus pratique et plus facile.

Cette exemple illustre bien les étapes à franchir entre le design d’interfaces et le design d’expérience.

L’UX et le Web

l’UX passe par des réflexions indispensables sur l’architecture du contenu d’un site par exemple.
Les choix sont justifiés par différentes solutions qui s’imbriquent les unes avec les autres pour atteindre l’objectif final. Par contre le designer graphique ne concernera que la partie strictement visuelle.

Quand on parle de UI designer et UX designer, posons nous les bonnes questions : Qui se demande quoi ?

Le designer d’interface va se demander
« De quelle couleur doit être le bouton pour qu’il soit visible immédiatement ? » .
Mais avant ça, l’approche UX sera « Avons-nous vraiment besoin de ce bouton? » .

UX design UX is not UI
UX n’est pas l’UI – Critères d’identification – www.uxisnotui.com

Si nous prenons l’exemple d’une voiture, nous sommes face à des enjeux très concrets :

UI Designer : « Comment faire pour que ce rétroviseur soit le plus beau du marché automobile ? »Sa réponse : « Je regarde les plus beaux du marché à l’heure actuelle, je m’inspire, je crée. »
UX Designer : « Est-ce que notre clientèle utilise le rétroviseur ? »Sa réponse : « J’étudie ma clientèle, je fais des tests, je tire des conclusions. »
puis ensuite  » Selon l’enquête réalisée, je propose que le rétroviseur soit placé à tel endroit avec telle forme… ensuite nous verrons pour qu’il soit élégant et corresponde aux tendances du marché  »

 

 

 

 

 

Dans un projet web, l’expérience est travaillée sur les contenus et le temps passé pour parvenir à un but.

Cette infographie qui utilise la métaphore de l’iceberg détaille les différentes étapes auxquelles nous sommes confrontés au quotidien.

Phases du projet web – UX design projets inspiré de Trevor van Gorp

1. DÉFINIR SA STRATÉGIE
Le site n’est que la partie visible du travail réalisé. Pour que celui ci soit efficace : cela passe, dans un premier temps, par beaucoup de recherches et de réflexions sur les utilisateurs, leurs besoins, leurs motivations. On parle alors d’expérience Map.

 

 

 

2. STRUCTURER LES CONTENUS ( Architecture ) 
Le menu, l’enchaînement des écrans, ce que l’utilisateur verra sont autant de détails à imbriquer pour structurer un contenu agréable et utile.

3. USABILITÉ ( Tests d’usage ) 
Une fois les premières maquettes envisagées : les premières phases de test permettent de valider si l’usage et les fonctionnalités essentielles permettent un accès à l’information de façon agréable et utile.

4. INTERACTIONS  
Il y a souvent des confusions sur la notion d’interactions, mais il faut savoir qu’un bon designer est capable d’apporter des réflexions sur ses utilisateurs et d’en tirer des conclusions, pour que les relations soient fluides sur tous type d’écrans.

Le design ne doit pas  » juste plaire » mais transmettre une information précise. 

5. GRAPHISME ( interface design ) 
La dernière phase de travail permet d’harmoniser graphiquement les réflexions échangées et les décisions prises.

Si on regarde sur l’ensemble d’un projet web, on voit bien que l’expérience utilisateur et le design d’interface sont très liés, notamment par l’impact du ressenti humain.